La Femme de ménage - Freida McFadden (2024)

La Femme de ménage - Freida McFadden (1)
Ajouter à mes livres

Freida McFaddenLa Femme de ménage tome 1 sur 2

Karine Forestier (Traducteur)

EAN : 9782290391174
416 pages
J'ai lu (04/10/2023)
La Femme de ménage - Freida McFadden (2) Existe en édition audio

4.37/5 4609 notes

Résumé :

Chaque jour, Millie fait le ménage dans la belle maison des Winchester, une riche famille new-yorkaise. Elle récupère aussi leur fille à l'école et prépare les repas avant d'aller se coucher dans sa chambre, au grenier. Pour la jeune femme, ce nouveau travail est une chance inespérée. L'occasion de repartir de zéro. Mais, sous des dehors respectables, sa patronne se montre de plus en plus instable et toxique. Et puis il y a aussi cette rumeur dérangeante qui court d... >Voir plus

Ajouter une citationAjouter une critique

Acheter ce livre sur

Toutes les offres à partir de 3.00€

étiquettesAjouter des étiquettes

roman romans policiers et polars suspense thriller psychologique thriller autrice folie séquéstration secrets femme de ménage femmes thriller domestique new york manipulation psychiatrie amour famille états-unis littérature étrangère littérature américaine

Que lire après La Femme de ménageVoir plus

Le mariage parfaitJeneva Rose

3.93★ (1211)

La Maison des mensongesJohn Marrs

4.25★ (650)

Tu nous appartiensJ. P. Delaney

4.23★ (695)

Une invitée particulièreNelle Lamarr

3.81★ (691)

L'infirmièreValerie Keogh

3.30★ (129)

Critiques, Analyses et Avis (723)Voir plusAjouter une critique

4,37


sur 4609 notes

5438 avis
4179 avis
362 avis
214 avis
14 avis

Yvan_T

22 février 2023

Signaler ce contenuPage de la critique

La femme de ménage dont il est question dans le titre de ce thriller psychologique particulièrement addictif et machiavélique se nomme Millie. Obligée de vivre dans sa voiture suite à la perte de son travail et de son logement, Millie est de surcroît en liberté conditionnelle et donc obligée de retrouver un emploi au plus vite sous peine de retourner derrière les barreaux. Lorsqu'elle décroche un poste de gouvernante au sein une famille de riches new-yorkais, elle pense avoir décroché le gros lot…sauf qu'elle va très vite déchanter !

Le premier point fort de ce roman est sa construction qui débute par un prologue qui fait immédiatement comprendre qu'un drame terrible vient de se produire. Une fois hameçonné, le lecteur est ramené trois mois en arrière, au moment où Millie se fait embaucher comme femme de ménage. Puis, en changeant de narratrice en seconde partie de roman, Freida McFadden parvient à nous prendre complètement à contre-pied, offrant un nouveau point de vue aussi surprenant qu'intéressant.

Outre cette construction parfaitement orchestrée, il faut également saluer l'ambiance oppressante qui s'installe dès les premières pages du récit. du comportement étrange de la maîtresse de maison à ce petit logement sous les toits qui ne se ferme que de l'extérieur, le lecteur sent immédiatement que quelque chose ne tourne pas rond. Un sentiment de malaise qui s'accentue au fil des pages de ce huis-clos qui tient en haleine de la première à la dernière page.

Bref, un excellent thriller psychologique… qui se transformera même en coup de coeur si vous parvenez à passer outre ces quelques passages un peu trop capillo-tractés qui ont tendance à faire tanguer la crédibilité de l'ensemble.
Lien : https://brusselsboy.wordpres..

Commenter &nbspJ’apprécie &nbsp &nbsp &nbsp &nbsp 19511

Jeanfrancoisl...

07 novembre 2023

Signaler ce contenuPage de la critique

J'ai hésité une fois , deux fois puis ...j'ai cédé , poussé par la curiosité de savoir ce que l'oeil pouvait bien percevoir par le trou de serrure représenté sur la couverture et intrigué par la petite phrase écrite sous le titre ...
J'ai tourné la première page du récit , et là , mes amis et amies , je vous l'assure , j'ai été emporté comme un fétu de paille par la tempête jusqu'à la dernière page ...
Millie a un passé particulier et il lui faut faire ses preuves , ne pas se faire remarquer , ne pas répondre , ne pas ..ne pas ..mais surtout trouver du travail pour ne plus dormir dans sa voiture et pouvoir se nourrir .
Par chance , un portail s'ouvre sur une maison cossue où Nina lui offre une place de " bonne " et de gardienne de la petite Cécélia , sa fille . Son mari , le trés beau et trés sympathique Monsieur Winchester, complète ce trio qui pourrait bien guider Millie vers le bonheur et la paix retrouvés .
Oh , il y a bien ce jardinier énigmatique , Enzo , qui regarde la nouvelle arrivante avec une insistance étrange mais ...
L'état de grâce ne dure pas longtemps pour Millie , la machine s'enraye rapidement mais les dés sont jetés , le piège se referme , les personnages sont en place , le spectacle peut commencer , démarrer " tranquillement " puis passer la seconde , la troisième , la quatrième vitesses pour poursuivre la route à toute allure ....
Vous aimeriez bien en savoir un peu plus , juste un " petit bout " , une miette ? Et bien ,non ! non et non! ce serait vous priver d'un cheminement qui va , j'en suis certain , vous river pour un bon moment dans votre canapé ou dans votre lit (auquel cas j'espère que votre réveil ne sonne pas trop tôt le matin) .Addictif , je vous promets , les pages se tournent avec saveur (!!!) , les " inventions originales "des personnages se multiplient à l'infini .
Peu de personnages , des ficelles , des " trucs " d'écrivain se jouent de vous , usent vos nerfs , jouent avec votre patience , érodent vos certitudes , mystifient vos interrogations et supputations . Ô , bien entendu , certains et certaines d'entre vous s'écrieront , tel le commissaire Bourrel ,son célébrissime " Bon Dieu , mais c'est bien sûr ", mais bon , le " mal " sera fait ".
A la note obtenue sur Babelio sur cet ouvrage , je crois que son accueil a été plutôt sympa et , sans avoir lu les commentaires , ce n'est pas mon nombre d'étoiles qui fera baisser une moyenne bien " dodue ".
Et vous savez quoi ? Il y a une suite ! A en croire les toutes dernières phrases , elle ne devrait pas manquer de piquant .
Ce thriller psychologique est , pour moi , une réussite et m'a fait passer un de ces moments de lecture qui vous évitent de regarder la pluie tomber sans interruption derrière les baies vitrées .C'est vraiment " bon pour le moral ", enfin , façon de parler ...
Allez , entrez donc , vous verrez , monsieur et madame Winchester sont adorables ...Oui , elle est un peu " spéciale" , mais lui est tellement beau , si musclé dans ses tee-shirts moulants , si " sexy " et son parfum .....Ah , ça , y est , intriguées , hein , mesdames ? Curieux et un peu jaloux , messieurs .
Allez , bonne soirée à toutes et tous et bienvenue en ...au .. Oh et puis à vous de lire et vous me direz .

Commenter &nbspJ’apprécie &nbsp &nbsp &nbsp &nbsp 14710

ninosairosse

05 avril 2024

Signaler ce contenuPage de la critique

♫Cecilia, you're breaking my heart
You're shaking my confidence daily
Oh, Cecilia, I'm down on my knees♫
-Simon & Garfunkel- 1970 -
---♪---♫---🔑---💔---🔑---♫---♪---
Maison de poupée cauchemardesque,
Besoin d'un coeur tendre à aimer
Insuffler l'idée ou presque
Un fruit qu'on peut mettre dans sa bouche en entier
Cerise, fraise, myrtille
Sauce aux pommes et brocolini
Tu souffles le chaud et le froid, versa-t'il ?
Choisir Famille en Or ou Laurence Boccolini !?
Te faire mal sans le vouloir vraiment
Oh oui, méfie-toi des jeunes amants
Plier tes cheveux en quatre
Mais garder folie cul intacte
Redonne à ta vie sa vraie valeur Ose
Don't break my heart, le Magicien d'Oz
♪Somewhere over the rainbow♪
Tout ce que tu veux chez moi tu l'as déjà
Cela dit, beaucoup d'hommes sont idiots
La seule en qui tu peux avoir confiance, c'est toi...

Commenter &nbspJ’apprécie &nbsp &nbsp &nbsp &nbsp 1272

NicolaK

08 mars 2023

Signaler ce contenuPage de la critique

Un drame s'est produit, une femme qu'on ne connaît pas est assise sur un canapé en cuir, attendant qu'un flic lui passe les menottes après la découverte d'un cadavre à l'étage.
.
Ainsi commence ce thriller époustouflant de Freida McFadden, auteure que je découvre grâce à mon ami Yvan_T, que je ne remercie pas, car figurez-vous que son but ultime est de faire grossir outrageusem*nt mon pense-nouille...
.
La femme de ménage est le premier roman de Freida, et croyez-moi, j'en ai lu des thrillers, mais celui-ci fera partie des plus marquants.
.
Un suspense constant, pas une seconde de répit, absolument aucune phase d'ennui. J'ai maintes fois retenu mon souffle au cours de ma lecture.
.
*******
.
C'est l'histoire de Millie, qui sort de prison -on ignore pourquoi elle était incarcérée jusqu'à la presque fin du roman- et cherche un travail.
.
En effet, elle a perdu son précédent emploi ainsi que son studio, dort dans sa voiture, et c'est à ce stade de désespoir que nous faisons sa connaissance, alors qu'elle passe un entretien avec Nina, qui vit dans une luxueuse villa avec son mari beau comme un dieu et leur fille, Cecelia.
.
Le paradis pour notre héroïne, qui n'a absolument aucune idée de l'endroit où elle a mis les pieds ni de ce qui l'attend dans cette famille qui semblait pourtant bien sous tous rapports.
.
*******
.
Les personnages sont fort bien décrits, on s'attache -ou pas- à tous, on vibre avec eux. C'est un roman qu'on vit à fond, du moins c'est mon ressenti.
Le style est parfait, très agréable, fluide.
J'attends déjà avec impatience le nouvel opus de Freida McFadden.
.
.

Commenter &nbspJ’apprécie &nbsp &nbsp &nbsp &nbsp 10982

iris29

11 juin 2023

Signaler ce contenuPage de la critique

Je savais avant de commencer ce roman qu'il y avait des critiques très positives, et de l'autre côté ,des lecteurs très déçus, je fais partie des deuxièmes, avec tendance indécise. Il y a un bon début, de bonnes idées, puis ça retombe un peu comme un soufflé, avec une légére remontada dans les toutes dernières lignes...

Femme de ménage ? Plutôt employée de maison, l'intulé du job auquel vient de répondre Millie au bord du gouffre .
C'est que cette jeune femme est en liberté conditionnelle, à la moindre erreur , c'est retour à la case prison sans toucher les 20 000. Les prisons américaines, ça ne pardonne pas ! Aussi , n'a t-elle pas signalé à son agent de probation, qu'elle avait été renvoyée de son boulot, qu'elle dormait dans sa voiture. Quand elle est engagée chez les Rochester, un couple très fortuné, Millie est prête à tout pour garder le job. Et si cela implique de supporter la folie de sa patronne, qui dit blanc puis noir la seconde d'après... de fermer les yeux sur l'impolitesse de la fille du couple, de trouver chaque jour, la maison la plus crade possible, Millie est d'accord. Même si sa chambre est tout là haut au grenier, avec un verrou qui ferme de l'extérieur...
En compensation, il y a un jardinier ultra sexy et un patron beau comme un dieu. A se demander ce qu'il trouve à sa femme?

Ça , c'est la version de Millie, vers le milieu , on aura droit à la version de Nina , la patronne, puis, leurs voix alterneront...
C'est quand, on a eu la version de Nina, que j'ai commencé à douter de la qualité de cette intrigue. Un personnage ne peut pas changer de caractère comme cela, afin de satisfaire une direction dans la narration de l'auteure, comme ça l'arrange. Quatre personnages changent, ça fait beaucoup, le personnage de la fillette est complétement raté... J'ai tiqué au niveau psychologie des personnages et comme on est dans un thriller psychologique, c'est ballot.
J'ai tiqué aussi sur les deux personnages masculins, dont l'auteure nous répéte à l'envie qu'ils sont sublimes. on dirait deux fantasmes Chippendales sur le ring !
D'un côté l'homme d'affaire, richissime, si beau en costard et si beau en simple tee shirt /jean : le patron, le mâle dominant.
Et de l'autre, le travailleur manuel, le jardinier aux muscles si saillants (oups !); aux tatouages visibles, italien, transpirant, fort, viril, bronzé par la vie au grand air, les yeux noirs insodables , arghhhh !..
Et au milieu deux donzelles , plus les femmes du quartier , des bourgeoises, qui ne savent plus devant lequel baver le plus !
Les relations sexuelles ( ou absences de relation) ,qu'entretiennent Nina , son mari, Millie, le jardinier ne m'ont pas parues crédibles pour trois sous .
Je n'ai pas, non plus, cru à l'évolution de la relation Nina /Millie à la fin.
Seul, le nouveau job qui attend Millie à la fin, m'a fait sourire. J'aurai aimé qu'on reste dans ce registre un peu cynique et pragmatique.

Une bonne idée de départ qui fait un peu flop. Il aurait fallu une écrivaine de la trempe de Ruth Rendell, jusqu'au boutiste, bien "frappée" . Toutes ces écrivaines qui s'essaient à créer des personnages pervers, mais qui sont trop gentilles, ça donne des histoires un peu fades...

Commenter &nbspJ’apprécie &nbsp &nbsp &nbsp &nbsp 898

critiques presse (1)

SudOuestPresse

20 mars 2023

L’Américaine Freida McFadden est également médecin spécialisée dans les lésions cérébrales et sa fréquentation des fêlures de notre humanité la pousse à s’inspirer davantage de Ruth Rendell que de la comtesse de Ségur.

Lire la critique sur le site : SudOuestPresse

Citations et extraits (86)Voir plusAjouter une citation

titimeccano

03 novembre 2023

Signaler ce contenuPage de la citation

Si je quitte cette maison, ce sera menottes aux poignets.
J'aurais dû m'enfuir quand j'en ai eu l'occasion.
À présent, ma chance est passée. Maintenant que les policiers sont dans la maison et qu'ils ont découvert ce qu'il y a en haut, il n'y a plus de retour en arrière possible.
Ils sont à environ cinq secondes de me lire mes droits. Je ne sais pas trop pourquoi ils ne l'ont pas encore fait. Peut-être qu'ils espèrent me piéger, que je leur dise quelque chose que je ne devrais pas.
Bonne chance, les gars !
Le flic aux cheveux noirs parsemés de gris est assis sur le canapé à côté de moi. Il déplace sa carcasse trapue sur le cuir italien caramel brûlé.
Je me demande quel genre de canapé il a chez lui.
C'est sûr que le sien ne coûte pas autant que celui-ci.
Probablement un truc d'une couleur naze, genre orange, couvert de peaux de bête, et plein de petites déchirures au niveau des coutures. Je me demande s'il pense au canapé qui l'attend chez lui et s'il se dit qu'il aimerait en avoir un comme ça.

Commenter &nbspJ’apprécie &nbsp &nbsp &nbsp &nbsp 281

ninosairosse

31 mars 2024

Signaler ce contenuPage de la citation

- Cecelia.
- C'est joli, fait-il en souriant. Comme la chanson.
Alors là, il marque des points, car c'est à cause de la chanson de Simon et Garfunkel que je l'ai appelée ainsi, même si l'orthographe est différente. C'était la chanson préférée de mes parents. C'était leur chanson...avant qu'un accident d'avion ne me les enlève. Et ça m'a donné l'impression de me rapprocher d'eux, de pouvoir les honorer de cette façon.

- Partie II - Chap 38 - p.226 -

Commenter &nbspJ’apprécie &nbsp &nbsp &nbsp &nbsp 391

Wyoming

31 mai 2024

Signaler ce contenuPage de la citation

Nina Winchester ne travaille pas, elle n'a qu'un enfant, qui est à l'école toute la journée, et elle embauche quelqu'un pour faire le ménage à sa place. J'ai même vu dans son immense jardin devant la maison un homme en train de s'occuper du jardinage. Comment est-il possible qu'elle n'ait pas le temps de cuisiner un repas pour sa petite famille?

Commenter &nbspJ’apprécie &nbsp &nbsp &nbsp &nbsp 380

iris29

10 juin 2023

Signaler ce contenuPage de la citation

Honnêtement, nous ne mangeons presque jamais un bon repas fait maison, pouffe-t-elle. Qui a le temps ?
Je ravale toute forme de réponse qui pourrait passer pour un jugement. Nina Winchester ne travaille pas, elle n'a qu'une enfant, qui est à l'école toute la journée, et elle embauche quelqu'un pour faire le ménage à sa place. J'ai même vu dans son immense jardin devant la maison un homme en train de s'ocuper du jardinage. Comment est-il possible qu'elle n'ait pas le temps de ciuisiner un repas pour sa petite famille ?

Commenter &nbspJ’apprécie &nbsp &nbsp &nbsp &nbsp 160

iris29

11 juin 2023

Signaler ce contenuPage de la citation

Honnêtement, je n'ai jamais vu de femmes plus obsédées par le gluten. Chaque fois que j'apporte un hors-d'oeuvre, elles m'interrogent sur la quantité de gluten qu'il contient. Comme si j'en avais la moindre idée. Je ne sais même pas ce que c'est, le gluten.

Commenter &nbspJ’apprécie &nbsp &nbsp &nbsp &nbsp 220


Videos de Freida McFadden (3)Voir plusAjouter une vidéo

La Femme de ménage - Freida McFadden (24)

Pour sa sixième édition, le Prix des lecteurs Babelio a une nouvelle fois récompensé 10 livres dans 10 genres différents, lors d'une soirée de remise des prix avec pour thème 'Le Crime de l'Orient-Express' d'Agatha Christie. Félicitations aux lauréats et un grand merci aux 16 000 votants !
Retrouvez ici les 100 sélectionnés pour le Prix 2024, ainsi que les 10 lauréats par catégorie : https://www.babelio.com/prix-babelioPlus de détails sur le Prix Babelio : https://www.babelio.com/article/2355/Prix-Babelio--Decouvrez-les-laureats
Et voici les lauréats dans les 10 catégories :
- Manga : Hayao Miyazaki pour le Voyage de Shuna (Sarbacane)- Imaginaire : R. F. Kuang pour Babel (De Saxus)- Jeunesse : Titiou Lecoq pour Les femmes aussi ont fait L Histoire (Les Arènes)- Non-fiction : Thomas Pesquet pour Ma vie sans gravité (Flammarion)- Polar & Thriller : Freida McFadden pour Les Secrets de la femme de ménage (City éditions)- Littérature étrangère : Ken Follett pour Les Armes de la lumière (Robert Laffont)- Roman d'amour : Rebecca Yarros pour Fourth Wing (Hugo Roman)- Jeune adulte : Clara Héraut pour L'Effet boule de neige (Hachette Romans)- Bande dessinée : Manu Larcenet pour La Route (Dargaud)- Littérature française : Laure Manel pour Cinq coeurs en sursis (Michel Lafon)
Abonnez-vous à la chaîne Babelio : http://bit.ly/2S2aZcmToutes les vidéos sur http://bit.ly/2CVP0zs
Retrouvez nos rencontres passées et à venir, et inscrivez-vous juste ici : https://www.babelio.com/article/1939/Retrouvez-toutes-nos-rencontres-dauteurs-et-inscr Suivez-nous pour trouver les meilleurs livres à lire :Babelio, le site : https://www.babelio.com/Babelio sur Twitter : https://twitter.com/babelioBabelio sur Facebook : https://www.facebook.com/babelio/Babelio sur Instagram : https://www.instagram.com/babelio_/

+ Lire la suite

autres livres classés : thrillerVoir plus

Da Vinci CodeDan Brown

844critiques 330 citations

La Vérité sur l'affaire Harry QuebertJoël Dicker

2445critiques 1684 citations

Ne le dis à personne...Harlan Coben

429critiques 161 citations

Les Rivières pourpresJean-Christophe Grangé

254critiques 66 citations

Le ChuchoteurDonato Carrisi

945critiques 414 citations

Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus

NorfervilleFranck Thilliez

226critiques

Le Nid du coucouCamilla Läckberg

30critiques

Je suis Amélie LengletPhilippe Balland

41critiques

Emma Jean Reno

21critiques

Le Mystère de la Maison aux Trois OrmesValentin Musso

77critiques

La Femme de ménage - Freida McFadden (2024)

References

Top Articles
Latest Posts
Article information

Author: Kareem Mueller DO

Last Updated:

Views: 5335

Rating: 4.6 / 5 (46 voted)

Reviews: 85% of readers found this page helpful

Author information

Name: Kareem Mueller DO

Birthday: 1997-01-04

Address: Apt. 156 12935 Runolfsdottir Mission, Greenfort, MN 74384-6749

Phone: +16704982844747

Job: Corporate Administration Planner

Hobby: Mountain biking, Jewelry making, Stone skipping, Lacemaking, Knife making, Scrapbooking, Letterboxing

Introduction: My name is Kareem Mueller DO, I am a vivacious, super, thoughtful, excited, handsome, beautiful, combative person who loves writing and wants to share my knowledge and understanding with you.